Samedi 6 janvier 2007 — Dernier ajout jeudi 11 janvier 2007

Ap. 5,4

Ap. 5,4

Et je pleurais très fort, de ce que nul ne s’était trouvé digne d’ouvrir le livre et le lire.